Guide : Créer un contrat Influenceur + Exemples de contrats

6 mars 2021

Le marketing d’influence est l’une des solution marketing les plus populaire auprès des marques et des agences de communications. Il s’agit de la méthode parfaite pour engager vos consommateurs et réussir à toucher une large communauté prête à acheter votre produit.

L’influence est un excellent moyen d’interagir avec vos futurs clients, de générer du trafic dans votre boutique ou sur votre site internet et surtout, il s’agit de la forme de marketing numérique avec le meilleur ROAS, loin devant la publicité Facebook ou Google.

Créer un contrat d'influence gratuitement et automatiquement >

Alors que les spécialistes continuent d'investir davantage dans les influenceurs, les conditions de partenariats sont de plus en plus complexes et précises. Les entreprises ne se contentent plus d’une simple publication payante, et d’autre part, l’influenceur connait son tarif et n’est plus prêt à accepter n’importe quelle condition. Cette dynamique complexifie le processus de création de contrats d’influence.

La complexité de ces contrats vient aussi du besoin d’assurance grandissant dans le domaine du marketing d’influence, et de la crainte d’être confronté à des faux influenceurs. Pour exemple, les faux influenceurs ont couté plus de 1,3 Milliard de dollars en 2019 (source : CNBC) et sans doute beaucoup plus en 2020. Alors comment s’assurer de ne pas se faire arnaquer et de ne pas perdre d’argent auprès d’influenceurs qui n’en valent pas la peine ?

Les faux influenceurs coutent chaque année plus de 1,3 Milliard de dollars

La première solution est de passer uniquement par des influenceurs certifiés Inpressario, ce qui assure une bonne qualité d’audience. A ce stade, vous avez déjà éliminé le premier problème, celui des faux influenceurs. Malheureusement cette certification ne suffit pas à s’assurer que l’influenceur fera exactement ce qui a été convenu entre vous. Le seul moyen de vous en assurer : Etablir un contrat d’influence en bonne et due forme.

Une fois que vous êtes prêt à lancer votre campagne d'influence, il est donc temps de mettre toutes les clauses par écrit. Cette étape critique protège aussi bien l’entreprise que l’influenceur contre la mauvaise gestion, les circonstances imprévues, une éventuelle arnaque, etc.

Comment savoir ce qui est nécessaire dans la construction d’un contrat d’influence ? Il est impératif de se poser la question (sauf si vous passez par Inpressario) et nous sommes là pour vous donner une réponse !

Is Amassing More Content Going to Help Your Website’s SEO?

Générer et signer des contrats d’influence automatiquement

La création de contrat d’influence demande souvent de très bonnes connaissances juridiques pour être sûr de ne rien omettre : le risque est de faire signer un contrat qui ne me protège pas réellement.

Heuresement j'ai découvert une super plateforme qui me facilite la vie depuis plusieurs mois maintenant : Inpressario.com

Il s'agit d'une solution SaaS entièrement gratuite qui permet de :

  • Générer un contrat dynamique et automatique
  • Faire signer le contrat à l’influenceur
  • Payer via la plateforme par carte bancaire ou PayPal
  • Recevoir une facture

Cette solution répond très largement aux problématiques que j’ai lors de la mise en place de collaborations avec des influenceurs.

La mise en place de contrat ne dure pas plus de 5 petites minutes, il suffit de répondre à un questionnaire en ligne, puis Inpressario vous proposera une ébauche de contrat que vous pourrez partager avec votre influenceur. Celui-ci pourra facilement le signer en ligne et le tour est joué !

Il s’agit d’un grand gain de temps pour moi. Je l’utilise pour tous mes partenariats et je ne peux plus m’en passer. La cerise sur le gâteau est que cet outil est totalement gratuit, peut importe le nombre de partenariats que vous souhaitez créer.

Créer un contrat d’influenceur traditionnel

Vous êtes adepte des versions papier et préférez réaliser votre contrat d’influence à la main de A à Z ? Voici un tutoriel complet sur comment créer un contrat d’influence. Mais avant de se concentrer sur le comment, voyons d’abord ce qu’est un contrat d’influence (ou contrat d’influenceur).

Qu’est qu’un contrat d’influence ?

Il est important de commencer par la base : un contrat d’influence est un document légal qui couvre tous les détails du partenariat et plus largement de la campagne d’influence. Ces contrats sont définis entre les influenceurs et les entreprises. Généralement ce sont aux entreprises de fournir ces contrats et de demander aux influenceurs de les co-signer.

Ces contrats comprennent des informations différentes, les plus classiques étant des détails comme la date, le nom des différentes parties du contrat, les réseaux sociaux concerné, les directives que l’influenceur doit suivre, etc…

Un modèle unique de partenariat ne fonctionne pas. Selon les modalités souhaitées par la marque, ou en fonction du type d’influenceur à qui vous proposez ce contrat, celui-ci risque d’être complètement différent !

Soyez extrêmement vigilant par rapport aux lois en vigueur également, elles peuvent rapidement changer, donc ne garder pas un modèle de contrat plus de 3 mois sans vous être renseigné au préalable qu’il soit encore légal.

4 clauses principales à inclure dans vos contrats d’influence

Peut importe la taille du partenariat, que ce soit avec un seul nano-influenceur de 2000 abonnés ou avec 10 macro-influenceurs de plus d’un million d’abonnés, il est important d’établir un contrat d’influenceur bien construit et qui vous protège à 100%.

Petite parenthèse

concernant les nano influenceur : Je vous recommande fortement de faire appel à eux. Il s’agit de leviers d’influence vraiment puissant même si leur niveau d’influence est plus bas que les macro, leur stratégie d’engagement est telle que les résultats sont largement supérieurs au macro-influenceur.

Certaines marques sont devenues de véritable leaders de leur marché grâce à l’étude de KPI précis sur des micros et nano influenceurs dans des domaines d’influences bien précis.

Les macro influenceurs, sont souvent des célébrités et coutent donc très cher. Ils sont également beaucoup plus sollicités que les micro et demandent par conséquent des montant bien plus élevés. Cependant des macro en tant qu’ambassadeur de marque ont beaucoup plus d’effet positif sur la notoriété de votre marque.

Fin de la parenthèse

Dans cette partie nous allons voir les éléments à ne surtout pas oublier d’inclure dans votre contrat. Cependant si vous voulez être sûr à 100% de la qualité de votre contrat, je vous recommande soit de le générer automatiquement avec Inpressario, soit de faire appel à un juriste (tarif entre 2000€ et 5000€).

1.    Quel contenu l'influenceur doit créer pour vous

C’est la base même d’un contrat d’influence, et d’ailleurs il est assez rare qu’une entreprise néglige cette partie. En tant que marque vous devez définir les objectifs et le type de contenu que que l’influenceur va créer autour du partenariat. Dans cette partie vous stipulerez précisément les actions que l’influenceur devra mener pour vous. Cette première partie définit la façon dont votre marque sera perçue auprès de la communauté de l’influenceur. Attention à ne pas être trop strict dans vos demandes, chaque influenceur est unique et à besoin de comprendre que la marque avec laquelle il négocie, comprend son univers et souhaite en faire partie. Si l’influenceur est persuadé que vous souhaitez qu’il change sa manière de produire du contenu, vous pouvez être certain que l’influenceur refusera votre partenariat ou alors qu’il le fera sans aucune conviction (ce qui est surement plus dommageable qu’un simple refus).

Type de contenu

Précisez le nombre de publications et le genre également : souhaitez-vous 3 publications Feed ou plutôt une publication Feed et 2 stories ? C’est le moment d’indiquer tous les attendus que vous souhaitez que l’influenceur produira. Rien que pour Instagram, il y a plus de 6 types de publications différentes, alors soyez précis dans vos demandes.

Vous pouvez également indiquer des mentions ou des hashtag que l’influenceur devra mentionner dans ses publications. Alors évitez cependant de dire « Ajoute le hashtag #like4like » cela ne serait d’aucune utilité. Ce qui peut être intéressant au contraire, c’est de demander d’insérer le hashtag de votre marque ou de vous identifier dans la publication. L’avantage est double :

  • Rendre plus simple l’accès à votre compte Instagram pour la communauté de l’influenceur
  • Pouvoir être averti par Instagram lorsque l’influenceur publie son contenu

Certaines entreprises décident également d’indiquer un horaire de publication, mais je ne suis pas forcement fan de cette idée. Tout dépend des cas. Nous savons tous que sur Instagram il existe des horaires meilleurs que d’autres pour publier du contenu, alors il serait tentant d’imposer un horaire de publication à l’influenceur … Surtout pas ! L’influenceur à des chiffres bien plus précis que les votre en interne, grâce aux statistiques de son compte Instagram. En plus des statistiques, l’influenceur à surement un calendrier éditorial, et à une heure de publication de prédilection. Eviter de changer ses habitudes inutilement, et faite confiance à l’influenceur pour publier au meilleur moment votre contenu sponsorisé. Il existe une seule situation où il est important de préciser un horaire de publication : c’est quand vous lancez un nouveau produit. Dans ce cas, l’influenceur ne doit pas publier avant votre annonce officielle.

La 3ème clause que vous pouvez ajouter dans cette partie est l’esthétique du contenu de l’influenceur. Comment souhaitez vous que votre marque soit perçue auprès des abonnés ? L’influenceur doit partager votre vision sans contraindre l’utilisateur à changer ses habitudes. Assurez-vous que leur contenu suit une esthétique très similaire à votre marque.

2.    Lignes directrices, attentes et exigences

Dans le cadre de la création d’un contrat d’influence, pensez à incorporer vos attentes et vos objectifs au contrat. Quels sont les résultats que vous prévoyez d'atteindre d'ici la fin de la campagne ? Cette information leur sera utile pour comprendre ce que vous recherchez en tant que marque. Ainsi l’influenceur pourra mettre en œuvre ses compétences d'influence pour que vos exigences soient satisfaites. Dans une campagne de marketing d'influence, les objectifs les plus courants d'une marque sont :

  • Générer du trafic. Vous avez peut-être lancé un nouveau site Web ou vous avez besoin que plus d’utilisateurs découvrent et navigue sur votre boutique en ligne. Demandez donc à l’influenceur d’ajouter votre lien dans sa descriptions ou même en stories avec le fameux « swipe up ». Si vous souhaitez mesurer ces résultats, vous pouvez le faire directement par le biais de Google Analytics.
  • Augmenter la visibilité de la marque. Vous êtes une marque très jeune et vous souhaitez vous faire connaitre auprès d’un public cible ? Ne vous concentrez pas uniquement sur les ventes ou les visites de votre site mais privilégiez plutôt la mentions de votre marque. Faites-en sorte que votre packaging soit visible, que l’influenceur répète votre nom et surtout qu’il vous identifie le plus de fois possible pour laisser la possibilité à sa communauté de cliquer sur votre pseudo et s’abonner à votre compte.
  • Obtenir plus de ventes. La majorité des campagne d’influence se concentre sur cet objectif. Ce qui est assez logique puisque le marketing d’influence a le meilleur ROAS du marché. Environ 1€ dépensé pour 5€ gagnés. Dans ce cas-là, valorisez la mise en avant de vos produits et de vos avantages concurrentiels, votre prix, votre image de marque, etc… Attention cependant ! l’influenceur n’est pas un homme-sandwich. Ne l’obligez pas à avoir un discours trop commercial et laissez-lui la possibilité de faire la promotion de votre marque de son point de vue.

3.    Type, formes et fréquence de l'indemnisation

L’élément clé du contrat, à ne surtout pas rater. Indiquez précisément la compensation monétaire ou en nature de la collaboration. Une rémunération trop floue pour l’influenceur le fera simplement fuir, donc soyez précis et juste dans le montant de la rémunération.

Vous n’êtes pas obligé de proposer une compensation monétaire, vous pouvez tout à fait offrir simplement un produit aux influenceurs. Cependant sachez que certains influenceurs refusent de ne recevoir qu’un produit. Si vous envoyez un produit il est important d’indiquer sa valeur réelle. N’essayez pas de falsifier la valeur du produit sous peine de rendre le contrat caduque (donc inutile).

Quelle que soit la manière dont vous avez décidé de rémunérer l’influenceur, vous devez prendre en compte :

  • Quand ? Quand allez vous payer l’influenceur ou quand allez vous lui envoyer les produits ? S’il s’agit d’un produit, le plus logique est de préciser dans le contrat qu’il sera envoyé avant, afin que l’influenceur puisse l’ouvrir, l’essayer et prendre des photos du produit pour le partager. S’il s’agit d’un paiement monétaire, considérez qu’il est habituel d’envoyer un amont à l’influenceur en pourcentage (généralement autour des 30%) avant le début de la campagne. Dans la mesure où vous êtes passé par Inpressario, ce dernier agit comme un tiers de confiance et propose automatiquement cette option.
  • La devise. Attention aux partenariats internationaux. Il est habituel pour nous de parler en Euro et dans certains cas en dollars. C’est tout bête mais pensez bien à vous mettre d’accord avec l’influenceur sur la devise de la rémunération. Elle doit être clairement précisée afin qu'il n'y ait pas de malentendus pouvant conduire à une collaboration de travail compliquée.

En tant que marque, il peut parfois être difficile de savoir combien un influenceur mérite d’être payé. Heureusement, certains influenceurs possèdent un kit media dans lequel il indique généralement ces informations. Mais vous pouvez également utiliser une plateforme de marketing d'influence pour analyser cette métrique au préalable. De cette façon, les marques peuvent avoir une idée de la part de leur budget qui doit être consacrée à cette partie.

4. Obligations juridiques et documentation

Instagram est utilisé au quotidien par des millions d’utilisateurs, et c’est autant de contenu qui sont publiés chaque jour. Alors il est souvent difficile de se rendre compte quand une publication est vraie ou quant il s’agit d’un partenariat.

Pour cette raison, la loi est particulièrement dure sur l’annonce des partenariats. L’ARPP a d’ailleurs publié un excellent rapport sur les obligations lors de la création de collaborations. Evidemment ces directives sont différentes dans chaque pays, et je ne parle ici que de la France. Si vous effectuez des partenariat hors France, il est important de connaitre les lois en vigueur dans le pays concerné, et s’il s’agit d’un pays européen, prenez également connaissance des directives du RGPD.

Il est de votre devoir d’indiquer les clauses que l’influenceur doit suivre au travers du contrat vous unissant. Un bon moyen de respecter la loi est d’obliger l’influenceur à indiquer « partenariat sponsorisé » ainsi que le hashtag « sponsorisés » ou « partenariat ». Je tiens tout de même à préciser que pour être sûr à 100% de votre contrat, il vaut mieux vous renseigner auprès d’un avocat ou le générer via un outil dédié en ligne.

Si vous avez une équipe juridique, assurez-vous que le contrat est examiné par cette dernière. Surtout lorsque vous travaillez avec des macro-influenceurs, il vaut mieux être prudent dès le début.

Une fois le contrat terminé et examiné par vos équipes, envoyez-le via le canal sécurisé que vous utilisiez pour communiquer avec les influenceurs. Pour ma part, vous l’avait surement deviné mais je ne passe que par Inpressario pour communiquer avec des influenceurs.

Maintenant que le contrat a été reçu, les négociations entre les deux parties peuvent commencer. Soyez ouvert pour communiquer avec l'influenceur car différents points du contrat peuvent changer au cours du partenariat. Parfois, les influenceurs peuvent déjà travailler avec d'autres marques et la date de début ne leur convient donc pas, et demande à être retardée. En outre, il se peut que le produit qu'ils doivent examiner n'arrive pas à temps et qu'ils aient besoin de quelques jours de plus pour faire un examen honnête avant de le partager à leur communauté.

Exemples de contrats d’influenceur

De nombreux modèles et exemples de partenariats d’influence sont présents sur internet et nous en proposions également d’autres sur notre page jusqu’en Janvier 2021.

Attention aux modèles de contrats en ligne !

La plupart des contrats sont soit trop vieux pour être utilisés en 2021, soit n’ont jamais été validés par des vrais juristes. Je vous déconseille donc fortement d’opter pour un exemple de contrat d’influenceur trouvé en ligne.

Les solutions pour créer un contrat d’influence

Réaliser un contrat d’influence soi-même (gratuit)

La manière classique, qu’utilise la plupart des petites entreprises souhaitant se lancer dans le marketing d’influence, c’est d’ailleurs la méthode que j’utilisais à mes débuts. L’avantage de cette solution est quelle est gratuite, en dehors de ça, elle comporte pas mal de problématique :

La première problématique est le temps que cela va vous vous prendre. Généralement il faut compter entre une heure et une heure et demi pour construire le contrat d’influence parfait.

La seconde problématique est la conformité légale de votre contrat. Assurez vous d’avoir bien lu et compris l’ensemble des lois en vigueur avant de commencer votre contrat. Et revérifiez votre contrat une fois que vous l’avez finalisé.

Attention également au type de contrat à créer, certains contrats doivent être traité comme des contrats B2b et non B2c.

Réaliser un contrat automatiquement (gratuit)

La solution parfaite à mon gout pour créer un contrat d’influence rapidement et surtout gratuitement. Inpressario incorpore une solution de création de contrat automatique vraiment puissante.

L’avantage de cette solution est que la plateforme vous guide totalement dans votre parcours et que vous n’avez pas besoin de prendre connaissance de la loi. Répondez simplement aux questions d’Inpressario et votre contrat sera généré automatiquement. Votre influenceur n’aura plus qu’à le signer en ligne.

Faire réaliser un contrat d’influence par un juriste (3000€)

Une très bonne solution (si vous en avait les moyens), les tarifs varient entre 2000€ et 5000€. Vous pouvez donc déléguer l’ensemble de la création. Dans l’ensemble le juriste vous posera des questions similaires à celles posées par le formulaire d’Inpressario. Les délais sont d’environ une semaine donc il ne faut pas être pressé !